La plume  aux chroniqueurs qui ont pris le temps de lire mes livres. Tous les avis reçus via contacts seront placés sur cette page, alors n'hésitez pas ! Vos avis sont utiles aux lecteurs, mais à moi aussi. Grâce à eux, je progresse et cela m'encourage dans cette discipline solitaire.

retrouvez la chronique  d'un chemin d'écume sur le blog  "les mille et une pages de LM"  

(clic sur photo)

 

Le commentaire de Danielle:
Nous naviguons entre Belle-île et Quiberon jusqu'aux Antilles et bien plus loin encore.
Le Korrigan, voilier familial avec à sa barre Mannan et Thor, un husky sauvé de l'euthanasie.
Mannan est un mystère. Personne ne sait vraiment qui elle est, ni d'où elle vient. Elle vit au jour le jour.
Nous alternons entre présent et passé. De ses rencontres avec Bosco avec qui elle a un énorme secret qui, si celui-ci est connu pourrait l'amener à sa perte. De ses rencontres avec des marins avec qui elle croyait avoir trouvé l'amour. Elle va retrouver sa grand-mère maternelle Marie Le Gall qui va l'accueillir à bras ouverts. Découvrir le passé d Hélène sa mère qui lui a menti.
J'ai aimé l'histoire de ce roman. Une très belle plume. Mannan est très attachante et est une femme forte.
J'ai aimé voyager sur le pont avec Mannan et Thor. Je sentais les embruns et découvrais les paysages, les gens pendant les traversées. J'ai partagé moi aussi les galères aux côtés de Mannan.
J'ai passé un excellent moment de lecture, et je ne peux que vous recommander de lire ce roman.


retrouvez la chronique  de "un chemin d'écume" sur le blog  "Petites chroniques d'une passionnée"(clic sur photo)

 

C’est un réel plaisir de retrouver l’écriture fluide et addictive d’Isabelle Briand.

 

Un chemin d’écume est un magnifique roman d’aventures qui immerge complètement le lecteur, lui donnant des envies de mer et de voyages.
Navigatrice, l’auteure connait parfaitement son sujet. Elle nous peint les paysages façon carte postale et coutumes des marins rentrant au port avec brio.
Les personnages sont attachants et on ne peut s’empêcher d’éprouver de l’empathie.

 

Un livre que je recommande aux lecteurs qui désirent s’évader, à condition d’avoir le pied marin.

 

 


retrouvez  la chronique du Voyage de Poema sur le blog "petites chroniques d'une passionnée" (clic sur photo).

 

Ma petite chronique :

Un merveilleux voyage au cœur des atolls où l’auteur écrit les mots comme ondulent les vagues des lagons.

Fauve une jeune adolescente va redécouvrir ses racines ancrées au fond de sa mémoire après avoir passé des années de galères, avec son père tombé dans l’alcoolisme ne se remettant pas de la mort de son épouse.

Mais c’est aussi l’histoire d’une perle. Quel peut bien être le lien entre cette perle qui porte le même prénom que sa mère Poéma et la famille de Fauve ?
Et qui est cette vielle dame Hina pour qui elle travaille, qui lui contera une drôle de légende sur ses ancêtres sur fond de mythologie polynésienne ?

L’auteure connaît parfaitement son sujet et manie les flash back avec une certaine habilité qui laisse le lecteur pantois.

Un roman d’aventures emplit d’émotions, qui m’a envoûté, au point d’être déçue de lire les trois lettres du mot FIN.
J’aurais aimé poursuivre mon voyage, en compagnie de personnages très attachants et découvrir d’autres légendes.

Je recommande chaudement de lire cette magnifique aventure.

Ma petite note : 10/10


seconde chronique du "Voyage de Poema" sur le blog : "La bibliothèque de Kidea" ( clic sur photo)

 

. Par les mots choisis et les expressions imagées, l’auteure nous fait vivre dans ce roman son amour de la mer et des lieux où se déroulent cette histoire. On voit par ses yeux et c’est magique, les paysages prennent vie dans notre imaginaire et on se laisse emporter par la magie de mots, par la beauté des images.

Mêlant légendes polynésiennes et histoire moderne, l’auteure m’a emmenée dans un beau voyage mêlant histoires de vie, secrets de famille, tragédie, amour, magie…


Troisième chronique à retrouver sur le blog  "à travers les mots"  (clic sur photo).

 

Une très belle histoire qui nous contes les légendes de la Polynésie.

L’auteur à une plume fluide et agréable à lire.Les personnages sont attachants et très bien décrit comme tout le reste les bateaux ,l’île ,la faune et la flore.

On est transporté par le récit on voyage avec les personnages .

Je vous conseille ce livre si vous avez envie de voyager et de découvrir une histoire remplit d ‘émotions, alors n’hésitez pas suivez ce lien et procurez vous ce roman.

Je remercie l’auteur de m’avoir permis de découvrir son roman en service presse via le site simplement pro.

Ma note:19/20


chronique du blog  "chroniqueuse de livre" clic sur photo

 

 

C’est un récit magnifique, une histoire de famille prenante, qui nous transporte en Polynésie. J’étais tentée par ce récit de famille car c’est quelque chose que j’aime particulièrement et j’ai eu la chance d’avoir la confiance de l’auteure qui m’a gentiment proposé de la découvrir. J’en suis vraiment ravie car c’est vraiment une très belle découverte.J’ai aimé :

  • l’écriture, très belle qui nous emporte comme un conteur dans un monde de légendes et mystères. C’est vraiment bien écrit et intelligent, on sent la passion de l’auteure pour la Polynésie mais sans que cela soit pesant. Au contraire, elle nous emporte à travers des paysages somptueux qui nous font rêver et, nous livre des légendes peu connues et vraiment intéressantes. Je ne connaissais pas du tout cette culture et j’ai été vraiment ravie de la découvrir et d’apprendre des choses sur elle. Ce livre nous fait voyager et on en prend plein les yeux en restant sur notre canapé.
  • Fauve et l’histoire de sa famille. Fauve vit avec son père aux Etats-Unis, elle est déraciné, sa mère a disparu quand elle était toute petite. Son histoire est vraiment prenante et attendrissante, difficile parfois et mystérieuse. On a très envie de savoir pourquoi sa mère l’a laissée, et ce qu’elle va découvrir au fur et à mesure sur son passé et sa culture.
  • les légendes Polynésiennes entrelacées au récit. L’histoire commence avec le récit de la trouvaille d’une perle nommée Poema. Matthieu, un jeune américain et sa famille sont en voyage dans les iles et il va se retrouver en possession de cette perle. C’est par Matthieu que Fauve a croisé il y a 12 ans, que la perle va venir vers elle. Mais pourquoi ? Et quel est le lien entre cette perle, la légende de Poema et la mère de Fauve qui porte ce prénom ?

Une lecture vraiment très agréable dans laquelle on se laisse embarquer par la magie des mots et des paysages, j’ai vraiment passé un excellent moment en lisant ce livre et je remercie encore très chaleureusement l’auteure de m’avoir permis de la découvrir. Si vous avez envie d’évasion, n’hésitez pas à lire ce livre, il est vraiment dépaysant.

 

 

retrouvez la chronique de l'île de la grande solitude sur le blog "des livres et moi" clic sur photo

 

C'est un roman que l'on pourrait classer dans la catégorie "historique" par la façon de traiter le sujet et par le thème lui-même.
 
Un voyage dans le temps par le biais d'histoires parallèles que le passé relie. Un récit où les habitants d'une île apprennent par une découverte le secret de leurs origines.
 
Teaki,... David, ...Toa, ... Yan, ....Aiguillot,....Martinot,..autant de portraits différents mais vrais.
 
De superbes descriptions, des scènes typiques de la vie avec les traditions, les valeurs, les règles. La souveraineté des femmes. 
 
Un passé douloureux qui par un naufrage va créer cette vérité. Des scènes plus guerrières, des tueries, des violences, émaillent le texte.
 
Un amour, aussi, naissant grâce à cette quête. 
 
Une écriture stylisée avec un langage local fourni. Une ambiance naturelle, avec les sentiments, les peurs, les peines, le doute, le mal, la croyance.
 
L'auteure raconte avec son cœur, l'histoire en est le reflet. Faire connaître ce bout de terre et son drame. Elle fait vivre son roman par le biais des mots et  un véritable désir de partage. 
 
Agréable moment avec la Bretagne également présente et pleinement "actrice" de ce livre.
 
Un bon récit alliant plaisir de la découverte, dépaysement et fond historique; le tout donnant à cet ouvrage un esprit de réalité.

 


seconde chronique de "l'île de la grande solitude" sur le blog  "L'instant des lecteurs". clic sur photo

 

Vous aimez les mystères ? Vous avez un faible pour les îles du Pacific ? Alors ce livre est fait pour vous !

A la manière d’un livre historique, Isabelle BRIAND nous transporte dans un roman à tiroirs. Et quels tiroirs !!! Vous allez être surpris et suspendu aux lignes du bouquin, que nous ne pouvons laisser !!!
Je ne vais pas vous dévoiler l’histoire de ce livre de manière habituelle (pour moi) !
En effet, la quatrième de couverture est suffisamment explicite.
Cependant, je vais – en tout cas, je l’espère – vous y emmener différemment !
De nos jours, nous faisons connaissance avec le jeune David, Canadien, passionné de voiles et de grands espaces. Chargé de son paquetage et des mémoires de son arrière-grand-père, il quitte la Baie des chaleurs pour voguer vers l’île « Are Nui » dans le Pacific. Il rencontre Teaki et sa famille sur cette île …
Are Nui est un sacré personnage à elle toute seule ! Une belle actrice avec son caractère !
Elle accepte, mais ne se laisse pas dominer. Elle est belle, mais ne se laisse pas dompter. Elle est mystérieuse et choisi quand dévoiler ses secrets…
Nous découvrons avec beaucoup de plaisir les paysages, les coutumes, les croyances et les êtres humains.
Nous voyageons à travers le temps avec une facilité déconcertante ! Vous l’aurez compris, nous passons « de nos jours » à une époque bien lointaine dans les années 1840 – 1900 ! En dansant d’une époque à l’autre sans jamais perdre le fil et toujours avec beaucoup de subtilité.
Isabelle Briand a su manier son style avec l’amour de ses voyages et son cœur. Elle sait dévoiler les meilleurs aspects des populations environnantes et glisser quelques notes d’humour bien placées.
L’auteur nous embarque dans son univers, plein de paysages à couper le souffle, des odeurs et sensations douces.
C’est une belle histoire que nous conte Isabelle Briand, avec beaucoup de maniabilité dans les liens qui unissent les personnages.
Les personnages sont attachants, on voudrait pouvoir discuter avec eux pour leur poser mille questions !
Un petit clin d’œil à sa Bretagne d’origine ne manque pas à l’appel.
Je vous invite à plonger dans ce décor de rêve et au mystère déroutant que l’île a décidé de nous dévoiler que maintenant.
Ne passez pas à côté, vous manqueriez une belle épopée !

commentaire d'une lectrice. source Facebook (clic photo)

 

Je viens de terminer "L'île de la grande solitude" d'Isabelle Briand. Certains diraient qu'ils s'agit d'un roman historique, puisque une partie de ce livre se déroule mi 19ème siècle. D'autres verraient là une épopée familiale, d'autres encore une invitation au voyage dans le Pacifique sud. J'y ai vu des drames, des amours, de la ténacité, du courage, de la barbarie aussi, tout cela dépeint par une fort belle plume. De descriptions en sentiments, tout y sonne vrai. J'ai suivi ces femmes sur l'île d'Are Nui (La grande vague) en tremblant avec elles, en espérant, accompagnée des senteurs de fleurs de tiaré. Et lorsque l'histoire a terminé sa boucle, c'est avec grand regret que j'ai quitté ces rivages où les fougères arborescentes ont abrité tant de secrets.

 

 


chronique du 11/20 du blog  les singes de l'espace

 

Ce roman entraîne les lecteurs dans un voyage passionnant dans le temps et l’espace au cœur des îles polynésiennes !

Mon avis

J’ai choisi de lire ce roman car il correspond tout a fait au style de lecture que j’apprécie.

J’aime les romans historiques. Mais la plupart du temps je m’ennuie. Il ne se passe pas grand chose. Et je fini ma lecture déçue.

L’île de la grande solitude ne m’a pas ennuyé une minute.

L’histoire alterne entre le présent et le passé.

Nous y rencontrons Amelie qui va vivre un destin incroyable. Elle va vivre de grandes aventures tout au long de sa vie pour finalement atterri sur cette île nommée Are Nui.

Ce qui semblerait être l’aboutissement de son aventure se révèle finalement être le début d’une nouvelle vie.

L’histoire est racontée par David qui vis à notre époque et qui, par le fruit du hasard, ou du destin, se retrouve à découvrir l’histoire de celle qui deviendra la grande Amélie, dont le nom est connu de tous les habitants de l’île.

 

Ce roman m’a fait ressentir de très nombreuses émotions. J’ai alterné entre joie, peur, amour et horreur. Les personnages sont vivants et ont une vrai personnalité, ils nous font partager leur vue, leurs choix et leur destin.

L’île de la grande solitude est une fiction. Mais la plume d’Isabelle Briand nous donne l’impression qu’elle nous raconte une histoire vrai. Les détails sont travaillés. Nous ressentons que l’auteur connaît son environnement et nous le fait partager. Elle nous invite à découvrir sa légende…. la légende d’Are Mui

 

retrouvez la chronique de Et vient le ressac sur le blog "L'instant des lecteurs".   clic sur photo.

 

 

Une bonne odeur de large, de mer, de voyage et de liberté…

Il fait chaud, vous avez envie de vous détendre et de poser votre esprit ? Vous avez envie de changement ? Ce livre est fait pour vous !
Oui, Isabelle Briand nous raconte la vie de ce jeune homme, Pierre.
Pierre est enfermé dans sa vie, il n’aime pas son boulot, il n’aime pas la ville et son couple n’est plus ce qu’il était !
Jeune il avait des rêves plein la tête. Maintenant, il en a toujours, mais n’a jamais osé passer le cap. Et lorsque sa compagne lui annonce qu’ils ne vont pas prendre leurs vacances ensemble, c’est la goutte d’eau ! Il prend sa voiture et part sur les berges de Bretagne.
Là, il est attiré par un voilier, accosté dans un petit port … Il a quelque chose de particulier ce « Mascaret » ! Mais pourquoi s’est-il attiré les foudres du village ?
Pierre entêté va enquêter sur ce voilier, bravant les interdits et les remontrances. Il va y découvrir la liberté, les mystères et la joie…
Je ne vous en dirais pas plus sur l’histoire, la quatrième de couverture se suffit à elle-même, il faut lire ce livre !
Cependant, ce que je peux vous dire c’est que ce livre est une belle escapade, un beau pied de nez à tous les racontars, les bigotes de villages qui avancent des arguments sans en connaître ni les raisons, ni les sources !
C’est également une belle ode à la vie, à la liberté et à l’amour.
N’oubliez pas vos rêves … Ils sont tapis dans l’ombre et peuvent surgir …
L’écriture est fluide, légère et envoûtante. Isabelle Briand a trouvé le truc pour nous emporter tout en restant légère sur des sujets lourds et dramatiques.
J’ai vraiment apprécié ce livre, je vous convie à le découvrir.
Bon voyage J

 

Merci Isabelle pour votre livre, c’est une très belle découverte !